Géobiologie et Architecture de la vie

Il reste des places , vous pouvez encore vous inscrire ou venir directement le jour même

 

GEOBIOLOGIE2

 

 

 

• Les conférenciers

Robert Paggi

De formation en génie civil, il a exercé le métier de maître d’œuvre dans la région d’Albi (81). Il est géobiologue depuis plus de 15 ans et a créé l’association des Géobiologues du Tarn en 2007. Elle compte maintenant 130 membres actifs et 270 inscrits.
Il anime régulièrement des conférences sur la géobiologie dans tous le Sud de la France.
Il harmonise les habitats, après détection des failles, cours d’eau, réseaux et énergies nocives, grâce à la pose de pierres en granit.
Cette technique a pour nom la « lithopuncture » (acupuncture par des pierres), par similitude avec l’acupuncture pour l’homme.
Il pratique aussi l’Harmonisation des personnes selon la méthode la mieux appropriée.

http://www.lesgeobiologuesdutarn.fr

Blog de Robert PAGGI

Serge  Henneman

Architecte D.P.L.G.
Ancien expert prés la Cour d’Appel de Paris
Urbaniste
Président honoraire d’Arkologie.

1. EVENEMENTS
Nov. 1983- Congrès à GRENADE du Collège International des Experts Architectes- animation de la commission « Les forces invisibles »- création du groupe (Président fondateur) d’ARKOLOGIE prônant la nécessité d’une nouvelle compréhension du monde.
Oct. 1985- Dépôt des statuts de l’association ARKOLOGIE dont l’objet est : recherches en formologie-EIFS-dans le cadre d’une autre forme de pensée suggérée par Mr Jacques RAVATIN.
Janv. 1990-Expertise en Arko-géobiologie ; la Cour d’Appel de LIMOGES étant l’initiatrice .

2. ARCHITECTURE DE LA VIE
A Réalisations :
1986-Maison sur réseau d’eau à GIF sur Yvette.
1986-Maison à 25 m. d’une ligne à haute tension à FRANGY.
1990-Maison à la ROCHECORBON prés de TOURS.
1989 à 1992-Pose d’une pierre « harmonisatrice ».
Suivi de la mise en œuvre d’une cave à vin dite « la cathédrale souterraine » à ST REMY de PROVENCE.
1992 à 1994- Création d’une plateforme de distribution de viandes en gros à PERRONNE.
B Tracés :
2001 à 2003-origine :a) terrain à LEYSIN (suisse)-projet d’une oasis de vie ;
b) terrain à CASTELJAU (Ardèche)- implantation d’un lieu de vie « Le hameau des Buis ».

3. ECRITS- ENTRETIENS-CONFERENCES (principales interventions)
1988-« Implantation d’une architecture dans un site » selon les règles du FENG-SHUI.
Mars 1989 – Conférence « BROCELIANDE Forêt MAGIQUE »
Nov. 1988 à Mai 1989 – Cycle de Conférences – total de 7 – avec Mr Guy THIEUX Géophysicien – Thème « RACINES et ASSISES d’un HAUT LIEU »
Nov. 1992 à Mai 1993 – Même cycle de conférences, à la Sorbonne.
2003 – Ecrits sur l’Esprit et la Pratique d’ARKOLOGIE dans le livre Guide « La Géobiologie et Vous » avec les textes de 27 Géobiologues (éditions MOSAIQUE)
4. EXPERTISES ARKO-GEOBIOLOGIE et STAGES
1985-2016 – Expertises sur place et en transfert.
Stages en différents lieux.
5. VOYAGES D’ETUDES
En tant qu’accompagnateur, en France et dans le monde (Egypte, Mexique, Pérou…).

Serge Henneman a, petit à petit, appris à composer avec les énergies de la terre grâce à la géobiologie et la radiesthésie pour « peaufiner » ses projets architecturaux et les rendre le plus en harmonie possible avec le lieu de leur construction et afin que les personnes qui y habitent s’y sentent bien et en bonne santé. A ce jour, son niveau lui permet de repérer, sans aucun instrument, l’endroit exact d’implantation d’une maison et la forme qu’il conviendra de lui donner.

• Conférences

13H30 – 16H  Qu’est-ce que la géobiologie ?

C’est l’étude de l’ensemble des influences de l’environnement sur les êtres vivants.

Cette science, très ancienne, traite principalement des influences subtiles sur notre santé, liées à la présence de failles, de cours d’eau souterrains, de réseaux et de phénomènes telluriques (vortex, cheminées, réseaux magnétiques terrestres).

Son rôle est essentiellement celui de détecter les différentes nuisances et de les neutraliser. On pourrait dire que « c’est l’art d’harmoniser un lieu afin de s’y sentir bien et d’y vivre en bonne santé ».

La Géobiologie,
Les Formes,
Les Tracés… etc,
Pour une Architecture de la Vie.

Exercices d’introduction (apporter tous outils autorisant les tests).
A-OBSERVER
1. Les 3 aspects d’observation de l’être et du monde.
2. Les 7 catégories d’êtres humains.
3. Le développement en 7 étapes ; où placer la géobiologie ?
Questions- réponses
B-LE PENSER – Approche fragmentées.
Exercices sur le penser-(apporter feuilles A4 blanches quadrillées + compas)
Questions- Réponses.
C-LE CONNAÎTRE –Approches fragmentées.
L’architecture de la Vie-à quel point de vue ?
Projection : Photos- Diapos-morceaux choisis de films.
Questions- Réponses.

•  Inscriptions

Entrée : 20€
                 17€ pour les adhérents associations: « Géobiologues du Tarn, Iga , passerelles pour la Vie  »
Demandeur d’emploi 10€

Pour la conférence : inscription conseillée pour organiser au mieux cette rencontre merci

Par Tel au  06 31 21 73 21  ou  ou par mail  sur  passerellespourlavie@gmail.com

Le règlement pourra se faire  le  jour même sur place ou
par chèque au magasin Nutrimenthe 11 bis avenue des Pyrénées Muret 31600
Par chèque à l’ordre de Passerelles pour la Vie , 19 rue Saint Christophe
31600 MURET

16H 15  à 18H 45

BIOLOGIE DE L’HABITAT: CES MAISONS MALSAINES
– ARCHITECTURE BIOLOGIQUE ET POLLUTIONS –

article de  http://biogassendi.perso.sfr.fr/editobiofr21geobiologie.htm
N’EST NOUVEAU QUE CE QUE L’ON A OUBLIE
Une maison mal conçue, placée ou orientée, peut engendrer les maladies les plus diverses (il existe des « maisons à cancer»).
La terre influence la vie de ceux qu’elle porte : humains, animaux et végétaux(les arbres qui penchent révèlent des perturbations geobiologiques). Le terrain, l’orientation, les forces cosmo-telluriques (rapport du ciel et du sous-sol), les matériaux, les formes, les proportions, les champs électriques et électromagnétiques… créent un environnement vibratoire qui peut être bénéfique ou nocif pour la santé physique et mentale des êtres vivants : de la simple migraine persistante au cancer, des malaises indéfinis aux troubles physiologiques profonds sans causes apparentes (devant lesquels la médecine est bien souvent impuissante), du comportement bizarre à la folie caractérisée, du « mal dans sa peau » à l’oppression.
La biologie de l’habitat étudie et permet de corriger, dans un lieu de vie, les différents critères d’influence naturels et artificiels qui agissent sur le bien être et la santé de ses habitants.

SAVOIR UNIVERSEL ET INTEMPOREL

Les Anciens connaissaient parfaitement ces phénomènes, et leur habitat, non seulement implanté dans des zones protégées des intempéries et des agresseurs, prenait en compte ce que l’on redecouvre aujourd’hui : la vitalité du lieu.
En effet, ces notions de qualité vibratoire étaient appliquées depuis plusieurs millénaires dans toutes les civilisations : les chinois pratiquaient ainsi le Feng Shui, l’Europe était dressée de mégalithes, les pyramides comme Cheops, étaient bâties sur des lieux energétiquement exceptionnels contournés par les noeuds du réseau Hartmann. De générations en générations, Grecs et Romains utilisaient également ces potentialités pour ériger leurs bâtiments.
Du XIe au XIIIe siècle, les bâtisseurs d’églises romanes et de cathédrales savaient trouver les lieux propres et orienter leur construction dans une parfaite harmonie cosmo-tellurique (équilibre des énergies du ciel et de la terre) : la lumière tombe sur le tabernacle de la basilique de Vezelay le 21 juin chaque année au midi solaire..
Ainsi, jusqu’au XVIIIe siècle, les maisons étaient construites en harmonie avec le lieu et ses habitants. Le sourcier venait chercher l’eau pour creuser le puits et détectait les zones impropres à la vie. L’orientation des bâtiments était définie, et quelques tracés harmoniques simples mettaient la structure en place.

VALIDATION DES EMPIRISMES

Paradoxalement, si ces considerations ont été oubliées à la Révolution, c’est partir de ce moment que l’on commence à demontrer scientifiquement ces influences. L’abbé Mermet, célèbre radiesthésiste, découvrit le rayon fondamental des corps. Début XXe, le docteur Haviland, le baron Von Pohl, le docteur Rambeau, et le biologiste Lakhowski démontrent les relations entre les zones de perturbation telluriques et les maisons dans lesquelles se développe le cancer, ce qui fut confirmé en 1970 par le docteur Picard de Moulins. De nombreuses études épidémiologiques sont actuellement en cours et tendent à confirmer que l’état de santé est altéré par ces influences vibratoires et autres ondes générées par l’activité humaine.
L’harmonisation d’un lieu n’est certes pas le remède universel, mais l’expérience a démontré qu’un milieu peut être très pathogène en des points précis, ou globalement désagréable. Quand une habitation se trouve dans ces états, il faut beaucoup plus de temps pour évacuer la maladie et retrouver un équilibre relatif, quand ce n’est pas la maison même qui crée les affections. Une construction en « bonne santé », n’empêche certes pas la maladie, mais la réduit en fortes proportions, la guérison s’effectuant plus rapidement. Tout ceci s’applique aussi bien au monde humain, qu’animal ou végétal.

VERS UN ALLIE THERAPEUTIQUE
LA MAISON COMME UNE PEAU

Une architecture adaptée en profondeur à l’être humain et accordée à l’environnement.
Plus que symboliques, ces conceptions ont un but : relier l’homme à l’univers. L’architecture sacrée antique procédait de la même volonté et se trouvait construite en des lieux qui concentrent plus que d’autres des forces vivantes guérisseuses. Epidaure, ville d’Argolide (région montagneuse de l’ancienne Grèce) est célèbre par son sanctuaire dédié à Asclépios (Esculape), dieu de la médecine, car les guérisons qui s’y opéraient en firent un des grands complexes de thérapie de l’Antiquité.
Il faut donc considérer la maison comme une peau qui ne doit pas couper de la nature. Pour cela, on utilisera des matériaux naturels en contact direct avec les forces régénératrices de la nature : brique faite à partir de terre, le bois; le chanvre ou la laine de lin pour isoler; comme revêtement de sol, le linoléum à base de lin; pour habiller les murs, des matériaux et peintures qui permettent de respirer…
Une réflexion globale sur la santé ne peut faire l’économie de tous ces aspects.

UNIVERS DES FORMES : FAITES l’EXPERIENCE

En placant des objets divers sous une forme pyramidale respectant le nombre d’or, on a pu constater divers phenomenes :
• aiguisage des lames de rasoir : quelle que soit la matière composant la pyramide, on y place des lames de rasoir. Au bout de 4 mois, les lames sont devenues plus coupantes (brevet deposé en 59 par un ingenieur tcheque)
• conservation des matieres vivantes (deshydratation des viandes, fruits, oeufs et végétaux, sans pourrissement)
• amelioration de certains liquides (le lait devient du yaourt au lieu de tourner à l’aigre)
• l’eau devient pus benefique pour l’arrosage
• des piles à moitié dechargées recuperent une partie de leur energie

Lieu de l'événement

Salle Nelson Paillou
100 avenue Bernard IV
31600 Muret

Chargement de la carte…